Plein ecran

Angleterre: un pasteur retraité de 79 ans SDF car son mari roumain de 24 ans le quitte peu après avoir eu l’appartement à son nom

29/12

Un pasteur qui avait épousé un mannequin roumain de 54 ans plus jeune a été laissé sans-domicile fixe et presque sans le sou après avoir rompu seulement quelques jours après lui avoir offert l’appartement.

Le révérend retraité Philip Clements, 79 ans, a épousé Florin Marin, 24 ans, après l’avoir connu sur un site de rencontre et avoir vendu sa maison à Sandwich, dans le Kent, pour acheter un appartement à 100 000 € à 1 500 miles de chez lui en Roumanie.

Quelques jours après que M. Clements eut remis les clés du nouvel appartement de Bucarest à M. Marin, les deux hommes se sont disputés et se sont séparés.

a
b

M. Clements est retourné au Royaume-Uni les mains vides et doit maintenant compter sur ses amis pour avoir un toit au-dessus de sa tête.

Le couple avait pris position contre les règles de l’Église d’Angleterre qui interdisent aux ecclésiastiques de se marier avec quelqu’un du même sexe et s’étaient mariés dans le cadre d’une cérémonie discrète qui s’était tenue au Ramsgate Register Office en avril de cette année.

Alors que la vie conjugale avait bien commencé, les choses se sont dégradées rapidement lorsque le retraité s’est retrouvé isolé dans un pays où il avait peu d’amis et dont il ne parlait pas la langue.

Le couple s’est disputé au sujet des sorties nocturnes de M. Marin, dont il a dit à son mari que « ce n’était pas pour les personnes âgées ».

M. Clements a déclaré: »Nous sommes partis en avril et nous avons passé de très bons moments. On allait au cinéma et on faisait du shopping. Il me faisait rire. On rigolait beaucoup.

Je suis allé en Angleterre pour des rendez-vous médicaux pour une quinzaine de jours à la fin du mois d’août. À mon retour, nous avons eu un désaccord.

Je le trouvais déraisonnable. J’en prends aussi une part de responsabilité, mais j’ai décidé qu’il n’y avait pas de futur pour nous.

Je me sentais très seul, ne connaissant pas la langue et n’ayant aucun ami. »

c

d

« Florin passait beaucoup de temps à sortir. Il avait l’habitude d’aller au lit très tard, parfois 5 heures du matin après avoir été en boîte de nuit ou regarder des films.

Il a dit que je n’avais pas le droit d’aller en boîte. Que ce n’était pas pour les vieux. Dans mon cœur, je ne l’ai pas accepté mais je lui ai fait confiance. »

Au soulagement de ses amis britanniques qui supplièrent M. Clements de rentrer chez lui, il revint le 24 septembre.

A l’origine, M. Clements avait acheté l’appartement à Bucarest en son nom, mais il l’avait mis au nom de M. Marin quelques jours seulement avant leurs grosses retombées.

Et après avoir cédé l’appartement à M. Marin, il s’est retrouvé sans abri, comptant sur des amis pour l’héberger.

Il a dit: »Quand les choses allaient bien, je voulais qu’il ait des assurances pour quand je mourrais. J’ai 80 ans l’année prochaine.

Je ne voulais pas qu’il y ait de doute sur l’occupation de l’appartement à ma mort. Il a apprécié le geste, mais je ne savais pas qu’on allait rompre si tôt. »

e
Révérend Clements a passé 50 ans dans l’Église d’Angleterre comme pasteur avant sa retraite.

« Je suis parti tristement et très malheureux. Mes amis anglais me disaient que je devais le quitter, mais je suis parti avec le cœur très lourd.

Il est venu avec moi à l’aéroport. J’ai vraiment tout perdu. J’ai perdu ma maison et j’étais en mauvais état.

Je suis resté avec des amis une semaine sur deux jusqu’ à ce qu’on me donne un appartement de grand-mère attaché à la maison d’un de mes amis.

Je regrette d’avoir vendu ma maison. J’ai acheté l’appartement.

C’était mon idée d’aller en Roumanie et Florin a aimé l’idée mais je pense que nous aurions été mieux si nous étions restés chez moi à Eastry.

« Je n’aurais pas été si isolé et il aurait eu des choses à faire. »

Les règles de l’Église d’Angleterre stipulent que les membres du clergé ne peuvent pas contracter un mariage homosexuel. Les partenariats civils sont autorisés mais il faut garder le célibat.

L’ancien curé de la paroisse a dit avoir réprimé sa sexualité tout au long de sa carrière à cause de la position de l’église sur l’homosexualité, mais qu’il est maintenant capable d’être « vraiment lui-même ».

Il a rencontré M. Marin, un mannequin, sur un site de rencontre en ligne il y a près de trois ans et a été attiré par son allure et sa flamboyance.

Depuis qu’ils ont quitté la Roumanie, le couple ne s’appelle plus l’un l’autre par leurs surnoms, mais les choses se sont améliorées entre eux et M. Marin a même visité l’Angleterre pendant quelques jours.

M. Clements a ajouté: »Florin a recommencé à me contacter. Je n’avais pas perdu mes sentiments pour lui, alors j’ai rendu la pareille.

Nous avons commencé à nous envoyer des SMS et à parler en vidéo et nous sommes toujours en contact.

« Les choses étaient très amicales. C’était comme s’il regrettait ce qui s’est passé.

Je crois qu’il faut donner une seconde chance à quelqu’un. Il y a encore quelque chose qui nous lie. Nous ne sommes pas ennemis.

Il ne le fait pas pour de l’argent parce que je n’ai plus beaucoup d’argent.

Nous avons tous les deux suggéré qu’un jour, nous aurions un appartement dans une ville – Douvres ou Canterbury.

Il loue l’appartement et il a dit qu’il mettrait une partie de ça dans le loyer.

Je ne veux pas divorcer et il dit qu’il ne veut personne d’autre.

Je lui ai demandé de me dire s’il trouvait quelqu’un d’autre et que je comprendrais. »

Dailymail

USA: la maman d'un.e enfant "non genro-conformiste" vend des faux mini-pénis pour transgenres de moins de cinq ans
Etats-Unis: deux professeurs affirment que les marchés paysans cultivent le racisme. "Les habitudes des Blancs sont normalisées"

Commentaires

Accueil
Menu
X