Plein ecran

Capitalisme : qui ne paye pas ses dettes s’enrichit

Jan
2010

Si les grandes sociétés et les milliardaires n’hésitent plus aujourd’hui à ne plus rembourser leurs crédits, pourquoi les simples particuliers devraient-ils le faire ?

Et si les Américains s’arrêtaient tous de rembourser leurs crédits à l’image des milliardaires et des grandes entreprises qui soudain décident de ne plus remplir leurs engagements par pur calcul.

Les taux d’intérêt sont à la hausse aux États-Unis. Ils ont atteint en moyenne 5,14% à la fin de l’année dernière pour les crédits immobiliers à 30 ans des emprunteurs considérés comme de bons risques par les établissements prêteurs. Sur les crédits immobiliers à 15 ans, le taux est maintenant de 4,54%. Ces hausses des taux de crédit signifient qu’en dépit des efforts de la Réserve fédérale américaine, le remboursement de leur prêt va devenir plus difficile pour de nombreux Américains. D’autant plus que le chômage maintenant touche 10% de la population active

Suite et commentaires sur Fortune

X