Plein ecran

Plus de dix millions de Français déclarent vivre en insécurité

J-3

Selon la dernière enquête de victimation de l’Observatoire de la délinquance, 32 % des sondés disent avoir été les témoins d’au moins une infraction ces 12 derniers mois.

Le sentiment d’insécurité progresse à travers le pays au point d’atteindre son plus haut niveau historique. Désormais, plus d’un Français sur cinq (21 %) affirme éprouver une crainte et parfois de la peur dans le quartier ou le village dans lequel il vit. Soit, au total, 10,8 millions de nos compatriotes âgés de 14 ans et plus. C’est ce que révèle l’enquête annuelle de «victimation», conduite au premier semestre par l’Observatoire national de la délinquance et de la réponse pénale (ONDRP) auprès de 16.000 ménages interrogés en «face à face» lors du premier semestre. Selon ce document, pas moins de 43 % des sondés inquiets déclarent même «renoncer à sortir seuls dans leur quartier».L’appréhension est particulièrement sensible chez les femmes, puisqu’un quart d’entre elles disent en souffrir, contre «seulement» 16 % des hommes. «De manière générale, on constate que l’insécurité ressentie dans le quartier ou le village tend à diminuer avec l’âge», note le rapport, précisant qu’elle concerne «26 % chez les filles de 14-17 ans contre à peine 15 % des hommes de 50 ans et plus».

Pour éclairer ce tableau de bord, que la Place Beauvau ne manquera pas de décortiquer à la veille de lancer son emblématique police de sécurité du quotidien, les analystes de l’ONDRP passent au crible les problèmes auxquels sont confrontés les Français. Soucieuse «d’évaluer la part de la population témoin de certains phénomènes dans leur quartier, tels que la consommation exagérée d’alcool, la consommation ou le trafic de drogue, les trafics divers, la prostitution ou toute autre forme …

 

Le rapport

Victimation2016 Web Vect Ok by k on Scribd

La France face aux repentis du djihad
Moyen-Orient: le spectaculaire revirement de l'Arabie saoudite sur Jérusalem

Commentaires

Accueil
Menu
X