Plein ecran

Marseille : le mot « Juif » tagué sur des commerces appartenant à des juifs, l’auteur s’est rendu à la police, il serait lui-même juif (MàJ)

24/11

24/11/17

L’auteur des tags « Juif » réalisés ces dernières semaines dans quelques rues de Marseille et qui ont suscité l’émoi de la communauté juive était lui-même juif et a réalisé ces tags sans but politique, a-t-on appris de source policière vendredi après qu’il se fut dénoncé.

Selon les premiers éléments disponibles vendredi matin, le taggeur s’est dénoncé après avoir vu l’ampleur suscitée par la découverte et la médiatisation des ses graffitis au cours des derniers jours.

Europe 1


20/11/17

Un sentiment de crainte et de dégoût à la fois. Dans les nuits de vendredi à samedi et de samedi à dimanche, une série de tags a été découverte sur le côté pair de la rue Roux-de-Brignoles, dans le 6e arrondissement. Des tags troublants où seul le mot « Juif » a été inscrit sur des murs et des devantures de magasins.

Des commerces qui n’auraient pas été choisis au hasard selon des représentants de la communauté juive de Marseille, persuadée du caractère antisémite des inscriptions. « Les magasins et devantures choisies appartiennent à des personnes de la communauté », alerte David Assedou, responsable d’une synagogue dans ce secteur de la ville.

« Outre l’impression d’insécurité, ce qui me perturbe, c’est le fait qu’il y ait eu des repérages avant un passage à l’action en pleine nuit », avance David Assedou. En réaction, l’un des commerçants, dont la devanture a été taguée, a porté plainte hier pour dégradation, assure le responsable communautaire.

La Provence

Merci à jeanrobert

Winterthour (Suisse) : un imam éthiopien expulsé pour "incitation au crime"
Une fuite policière permet à un musulman radicalisé de connaître la source de son signalement

Commentaires

Accueil
Menu
X