Plein ecran

Le président du Conseil français du culte musulman s’en prend aux « adversaires politiques » de Tariq Ramadan

11/11

Le président du Conseil français du culte musulman a souhaité ce vendredi que la justice se prononce «rapidement» sur les accusations visant Tariq Ramadan.

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Ahmet Ogras, a souhaité vendredi que la justice se prononce «rapidement» sur les accusations de viols visant Tariq Ramadan, et demandé aux «adversaires politiques» de l’islamologue «de ne pas se mêler de cette affaire, dans l’intérêt des victimes».

Ahmet Ogras, un Franco-Turc de 46 ans, dirige le CFCM depuis le 1er juillet. Il est proche de l’AKP, le parti islamiste du président turc, Recep Tayyip Erdogan.

«Il faut que la justice se prononce très rapidement. Et nous demandons aux adversaires politiques (de Tariq Ramadan, ndlr) de ne pas se mêler de cette affaire, dans l’intérêt des victimes», a déclaré Ahmet Ogras, relevant qu’«il n’y a pas une ambiance sereine aujourd’hui sur ce sujet-là».

Le Parisien

Commentaires

X