Plein ecran

Canada : Un Guinéen se dit bisexuel pour obtenir l’asile, personne ne le croit, il va être expulsé

10/11

Un jeune réfugié guinéen bisexuel arrivé à Montréal il y a un an pour demander l’asile sera déporté ce vendredi après-midi. Le Canada met ainsi sa vie en réel danger, selon son avocat, alors que l’homosexualité est considérée criminelle dans ce pays de l’Afrique de l’ouest.

C’était son ultime chance mardi dernier. Karim (nom fictif) était assis avec les spectateurs à la première rangée de la salle d’audience de la cour fédérale, sur la rue McGill, entouré d’une quinzaine d’amis et supporteurs. Les bras et les jambes croisés, la mâchoire serrée, le jeune homme dans la vingtaine écoutait son avocat et la Couronne débattre des preuves dans son dossier, à savoir si elles prouvaient ou non sa bisexualité.

S’il avait encore un peu d’espoir en quittant la salle ce jour-là, Karim s’effondre lorsque la décision tombe à 36 heures du départ prévu. La cour fédérale ordonne son renvoi et se range derrière la décision qu’avait auparavant rendue la Commission de l’immigration et du statut de réfugiés du Canada (CISR).

Le motif du refus : on ne croit pas à son histoire de bisexualité. Sa demande d’asile est donc considérée frauduleuse, incongrue et trop similaire à trois autres cas passés. (…)

Commentaires

X