Plein ecran

« Blacklisté par les médias », le père d’un soldat tué par Merah parle : « Le vivre-ensemble est un concept con »

10/11

Très critique vis-à-vis de l’islam, le père d’Abel, jeune militaire de 25 ans tué à Montauban par Mohamed Merah, en mars 2012, refuse le cirque médiatique de la bien-pensance

Vous avez perdu votre fils, Abel, le 15 mars 2012, lors des attentats de Montauban et de Toulouse, et pourtant on ne vous a pas beaucoup entendu dans les médias pendant le procès d’Abdelkader Merah. La presse vous éviterait-elle ?

Je suis carrément blacklisté ! On m’a classé parmi les “fachos”. Ça ne date pas du procès, hélas ! En décembre 2013, je participais à une manifestation à Créteil en soutien à un couple violemment agressé par trois hommes en raison de son origine juive. Sur place, je suis interviewé par un journaliste de France 2 et j’utilise le terme ‘nazislamistes’ pour désigner ces criminels. Le reporter me demande de reformuler mes propos, sous prétexte que cette expression est, je cite, “trop clivante” et que “j’allais mettre de l’huile sur le feu” ! J’ai refusé. L’interview n’a pas été diffusée.

Mais il n’y a pas que les médias qui m’ont critiqué pour mon langage. Les politiques, la plupart de gauche, s’y sont mis aussi. Alexis Bachelay, alors député PS des Hauts-de-Seine, m’a traité de “minable avec des méthodes de facho !”. Bruno Le Roux, éphémère ministre de l’Intérieur, m’a également fait la leçon en me disant que “j’étais toujours dans l’excès”.

Il faut dire que les politiques ont très tôt tenté de me ‘vendre’ un concept : le “vivre-ensemble” ! Un concept, excusez-moi du mot, que j’ai toujours trouvé con et que je condamne, car il est impossible de vivre avec les islamistes. Pour me faire rentrer dans le rang, on m’a expressément demandé de me comporter comme Latifa Ibn Ziaten, la mère d’Ihmad, ce jeune soldat musulman, tué par Mohamed Merah… C’est le modèle à suivre ! Moi, c’est vrai, je ne suis pas ‘tendance’.

(…)

Valeurs Actuelles

Merci à Ribba Black

Commentaires

X