Plein ecran

Bagnolet (93) : une élue locale sanctionnée pour avoir dénoncé l’inaction du maire socialiste face à l’insécurité

09/11

Le maire PS de Bagnolet Tony Di Martino a retiré, hier, les délégations de l’élue socialiste Marie-Laure Brossier pour avoir remis en cause l’action de la municipalité dans les colonnes du Parisien.

Marie-Laure Brossier a-t-elle été sanctionnée pour avoir trop parlé ? Ce mardi, le maire PS de Bagnolet, Tony Di Martino, a adressé un mail à la conseillère socialiste pour lui signaler son exclusion du groupe des élus de la majorité.

En cause : le témoignage de cette conseillère municipale dans un article du Parisien daté du 30 octobre, au sujet des agressions subies par le fromager Eric Legros, dont le camion est stationné sur une place à Montreuil en limite de Bagnolet. « C’est quand même fou, s’indignait-elle, que ni les mairies de Bagnolet et de Montreuil, ni la préfecture ne trouvent une solution. » Et de préciser avoir déjà fait « remonter le problème ».

(…) « On me retire mes délégations parce que j’ai exprimé un constat, c’est violent ! », se désole Marie-Laure Brossier. Elle regrette qu’aucune voix discordante ne puisse s’exprimer au sein de la majorité. Marie-Laure Brossier, qui conserve son mandat d’élue, souhaite désormais « continuer à œuvrer pour les causes qui [lui] sont chères : la laïcité, l’égalité femmes-hommes et la défense des territoires abandonnés ».

Le Parisien


06/11/2017

Commentaires

X