Plein ecran

Claviers (83) : laissé libre après une agression, un dealer Franco-Tunisien tue une fermière de trois balles (MàJ)

J-5

(Màj du 10/11)

Quelques jours auparavant, l’auteur des faits avait été interpellé par les gendarmes qui avaient découvert à son domicile 9 kilos de cannabis, ce qui lui avait valu d’être convoqué en décembre pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).

L’enquête confiée à la gendarmerie va maintenant consister à éclaircir les conditions dans lesquelles cet homme a pu acquérir le revolver qui lui a servi à tuer la belle-mère de sa concubine. Selon le parquet, son geste pourrait s’expliquer par la perspective qu’il avait de se voir expulser de la maison de son beau-père, où il vivait avec sa compagne et leur enfant, alors qu’il était coupé de ses attaches familiales tunisiennes et était au chômage.

RTL


Un homme a tué la belle-mère de sa concubine à Claviers (Var) avant de retourner l’arme contre lui, quelques jours après avoir agressé un homme à la hache, a indiqué aujourd’hui le procureur de la République de Draguignan, ajoutant que l’homme est décédé.

Le drame, révélé par Var-Matin, est survenu samedi midi au domicile de la victime. D’après les premiers éléments de l’enquête, la quadragénaire a été tuée de trois balles tirées par un Franco-Tunisien né en 1984 qui vivait en concubinage avec la fille de son compagnon. Le couple était en instance de séparation.

Le Figaro

Productrice de confitures, Marilyn Rittano avait recueilli dans sa ferme sa belle-fille qui voulait se séparer de son compagnon. Ce dernier l’a froidement abattue, samedi en fin de matinée

Un petit paradis niché dans la campagne de Claviers, quartier Masarde. Une propriété de 2 hectares où vivent agneaux, ânes et chevaux, où poussent une multitude de fruits et légumes. Où l’on peut séjourner dans un gîte au bord d’un étang. Marilyn Rittano, 44 ans, en parlait comme son « havre de paix », elle y avait réalisé ses « rêves de petite fille » en lançant un commerce de confitures artisanales de fruits et de légumes, puis en ouvrant un bar à jus.

(…) Var-Matin

Commentaires

X