Plein ecran

Polémique autour d’un Islamiste algérien demandeur d’asile en Allemagne

Oct
2017

Connu lors des événements sanglants de la région du Mzab grâce à ses appels à la haine raciale et sectaire sur les réseaux sociaux et considéré « comme le plus grand incitateur à la fitna à Ghardaïa», Ahmed Seklab suscite une vaste polémique en Allemagne où il séjourne, selon nos sources, dans le cadre d’une demande d’asile politique.

Le Wahhabite et salafiste convaincu et ayant suivi une formation religieuse en Arabie Saoudite, s’est fait notamment connaître après ses appels au meurtre des Mouzabites Ibadites (Population Berbère de Ghardaia au Sud d’Algérie suivant une branche Chiite), qu’ils qualifiaient de mécréants.

Il a été arrêté par les services de sécurité en 2015 à Alger et a été jugé et condamné à cinq ans de prison dont 18 mois fermes par le Tribunal de Médéa, le mois de juin 2017, pour incitation au meurtre volontaire, destruction de documents officiels, Incitation à la haine raciale et sectaire contre des citoyens pour leur appartenance ethnique et religieuse.

C’est le politologue d’origine égyptienne Hamed Abdel-Samad, qui alerte l’opinion publique en Allemagne sur la présence d’un «dangereux islamiste Algérien venu parmi nous (Allemagne, NDLR) comme réfugié. Après avoir visité la France et la Belgique pour les vacances» en publiant des captures d’écran du profile facebook d’Ahmed Seklab où ce dernier assume clairement une idéologie Wahhabite et Djihadiste qui frôle celle de DAECH «il y a deux mois il avait posté : Demain est le jour de l’engorgement et oh combien j’aime le sang qui coule au nom d’Allah» rajoute Hamed Abdel-Samad. (…)

Quand la réalité dépasse la série "Black Mirror"
Columbia (USA) : des antifas accusés à tort de dénoncer la chasse aux pédophiles

Commentaires

Accueil
Menu