Plein ecran

Nantes (44) : aucun bus ni tramway après une agression « très violente » contre des contrôleurs

Oct
2017

Deux hommes accompagnés d’un enfant s’en sont pris samedi à une quinzaine de contrôleurs.

Cette « journée blanche » des agents a été décidée après l’agression de plusieurs de leurs collègues, samedi après-midi, à un arrêt de bus. « Deux hommes accompagnés d’un enfant de quatre ans sont allés agresser un groupe de quinze contrôleurs, volontairement », selon le délégué syndical.

« Cela a été très vite et très violent. Quatre collègues ont été blessés et pris en charge au CHU. L’un a eu six points de suture après avoir reçu des coups de pied, l’un a eu des morsures et un hématome, une collègue a été traînée sur 2-3 mètres par terre et un autre a été étranglé et insulté », a déclaré Ludovic, contrôleur et conducteur à la Semitan.

« Cela fait onze ans que je fais du contrôle. Je n’avais jamais vu autant de personnes touchées psychologiquement par cette agression », a-t-il ajouté, rassemblé avec ses collègues devant la préfecture de Loire-Atlantique pour exprimer son son « ras-le-bol » et sa « solidarité » avec les agents agressés.

Le Parisien

Migrants : l'impossible expulsion des clandestins en rétention à Coquelles (62)
Le cardinal Sarah : "Une nation a le droit de faire la distinction entre un réfugié authentique et un migrant"

Commentaires

X
Accueil
Menu