Plein ecran

L’intrigant «gendarme» des bonbonnes mandaté pour trouver les coordonnées de Pierre Sautarel

22/10

22/10/17

L’un des suspects écroués dans l’attentat manqué à la bombe, à Paris (XVIe), soutient avoir infiltré en 2012 le groupuscule islamiste Forsane Alizza en se faisant passer pour un… gendarme.

Le nom d’Amine A. apparaît au détour d’une conversation téléphonique interceptée par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, devenue DGSI) en février 2012, évoquée par l’hebdomadaire « Marianne » et dont nous avons également pris connaissance. Le natif des Ulis (Essonne) est en discussion avec Mohamed Achamlane, l’émir autoproclamé de Forsane Alizza. Ce dernier lui demande s’il peut obtenir les coordonnées du responsable d’un site d’extrême droite. Amine A. fait mine d’obtempérer : « OK, OK, vas-y, je vais voir. » Mohamed Achamlane pense, à tort, s’adresser à un représentant des forces de l’ordre.

(…) Le Parisien

10/16/15

Dans son viseur, à de multiples reprises, Pierre Sautarel, le principal animateur du site d’inspiration identitaire Fdesouche. Achamlane confesse avoir tenté de mettre la main sur son adresse personnelle, son numéro de portable, ainsi que la plaque d’immatriculation de sa voiture. Pour ce faire, il avait chargé un sbire, qui se présentait comme gendarme, de récupérer une procédure dans laquelle Fdesouche était poursuivi pour diffamation. «De quoi vous mêlez-vous ?» interroge, outré, le tribunal. «Ce site glorifie le fasciste Anders Behring Breivik [auteur de la tuerie d’Oslo qui a fait 77 morts et 151 blessés en juillet 2011, ndlr] mais n’a aucun problème avec les autorités qui le laisse prospérer. Alors, oui, à un moment il fallait sévir. Je n’accepterais jamais qu’on appelle à égorger des musulmans», s’emporte Achamlane.
(…) Libération

Commentaires

X