Plein ecran

Accusé de viol ultra-violent, le « psychopathe » Sofiane Rasmouk de nouveau jugé

21/09

Ce multirécidiviste de 29 ans, diagnostiqué « psychopathe », a été condamné en première instance à la perpétuité pour une tentative de viol et un viol.

Sofiane Rasmouk, multirécidiviste âgé de 29 ans diagnostiqué « psychopathe » et condamné en première instance à la perpétuité pour une tentative de viol et un viol d’une extrême violence, revient à la barre ce jeudi pour son procès en appel à Versailles. Déclaré « responsable de ses actes » par les experts, Sofiane Rasmouk avait écopé en première instance de la peine maximale assortie de 22 ans de sûreté en raison de ses « possibilités de réadaptation des plus minces », comme l’avait rappelé l’avocat général.

Sofiane Rasmouk est accusé d’avoir, le 7 août 2013, alors qu’il bénéficiait d’un régime de semi-liberté, tenté de violer Priscillia à Colombes (Hauts-de-Seine) alors qu’elle rentrait chez elle. Comme la jeune femme résistait, il se serait acharné sur elle en la frappant violemment au visage, la laissant pour morte. Quelques minutes plus tard, à 600 mètres de là, le jeune homme au physique imposant aurait récidivé en s’attaquant à Sandra, 19 ans à l’époque. Entre deux voitures, il l’aurait violée sans cesser de la frapper à la tête, avant de lui extorquer sous la contrainte sa carte bleue. Lors de son procès en première instance, Sofiane Rasmouk n’avait cessé de nier les agressions sexuelles, reconnaissant seulement avoir porté des coups sur Priscillia, retrouvée baignant dans son sang, le visage « aussi large que les épaules », selon le témoignage d’un de ses amis. La violence avec laquelle l’accusé a agressé ses victimes, il n’a jamais réussi à l’expliquer, se retranchant derrière une hypothétique alcoolisation.

(…) Le Point

Pontneau-Altrad, ça balance dans le monde du rugby
Schaerbeek : un policier informait le frère du terroriste le plus recherché de Belgique

Commentaires

Accueil
Menu
X