Plein ecran

2.000 CRS se mettent simultanément en arrêt maladie pour protester (Màj : pas de CRS pour la visite d’Emmanuel Macron à Marseille)

22/09

22/09/2017

Les CRS se sont fait porter pâle ce jeudi 21 septembre lors d’une visite d’Emmanuel Macron à Marseille (Bouches-du-Rhône).


21/09/2017

Un mouvement de grogne sans précédent chez les CRS qui devient un véritable casse-tête pour gérer les manifestations contre la réforme du Code du travail, organisées jeudi 21 septembre.

Le moment tombe mal. 2.000 CRS ont posé ce jeudi matin un arrêt maladie. Un chiffre qui équivaut à 50% des effectifs censés travailler aujourd’hui. Une manière pour eux, qui n’ont pas le droit de grève, de protester contre la volonté du gouvernement de fiscaliser leur prime d’éloignement. Le jour n’est pas choisi par hasard alors que des manifestations sont organisées en France contre la réforme du Code du travail engagée par le gouvernement. Ce jeudi, la CGT défile d’ailleurs en France. Dimanche se sera le tour de La France insoumise de Mélenchon.

Des gendarmes ont donc dû être appelés en urgence pour remplacer les CRS « malades ». Le déplacement d’Emmanuel Macron à Marseille a également été un casse-tête. Exemple avec les 16 motards prévus pour encadrer le président de la République étaient tous en arrêt. Là encore, il a fallu appeler les gendarmes à la rescousse.
RTL

Paris : un Maghrébin s'en prend à un transsexuel péruvien, il va le regretter
ONU : Malala Yousafzai, prix Nobel de la Paix, demande à Macron d’investir 300 millions dans l’éducation des filles

Commentaires

Accueil
Menu
X