Plein ecran

Nouvelle évacuation du campement de migrants de Grande-Synthe

19/09

Environ 200 CRS et policiers sont mobilisés, mardi, pour cette l’évacuation du campement de migrants de Grande-Synthe. Les migrants ont été emmenés en bus vers des centres d’accueil et d’orientation.

«C’est une opération de mise à l’abri des personnes qui vivaient dans de mauvaises conditions» et une «conséquence directe des orientations données par le ministre » de l’intérieur Gérard Collomb, a indiqué un porte-parole de la préfecture à proximité du camp. Commencée à 8 heures, cette opération mobilise des personnels de la police aux frontières (PAF), des CRS et autres policiers (environ 200 CRS selon une source policière) ainsi que des gendarmes.

Selon le maire de Grande-Synthe, Damien Carême, « la montée dans les bus se fait de façon volontaire. Les gens sont dans des conditions telles qu’ils préfèrent se laisser emmener que passer une nuit de plus dans la boue », observait ce dernier, joint par téléphone à la mi-journée. Pourtant, à proximité de Grande-Synthe, le trafic sur l’A16 était perturbé en raison de la présence sur la voie de migrants, qui tentaient de fuir l’opération d’évacuation, a rapporté une source policière. Selon une bénévole d’Emmaüs à Grande-Synthe, la police a encerclé le campement et fermé le secteur, laissant les associatifs à l’extérieur. […]

Lundi, le campement de Norrent-Fontes (Pas-de-Calais) avait été démantelé et 85 de ses occupants dirigés vers des centres d’accueil du département. La justice administrative s’était pourtant opposée deux fois à cette évacuation, mais le maire, faisant fi de cette double décision, avait pris un arrêté d’expulsion. […]

Le Monde

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X