Plein ecran

L’association Utopia 56 quitte le centre humanitaire pour migrants de Paris et dénonce un « piège »

19/09

Selon cette association, essentiellement composée de bénévoles très mobilisés, c’est l' »ingérence négative » de l’Etat qui a abouti à « piéger » les migrants.

« Nous espérions que ce centre, ouvert le 10 novembre dernier, soit un modèle. » Pour Utopia 56, c’est la désillusion. L’association a annoncé, mercredi 13 septembre, qu’elle quittait le centre humanitaire pour migrants situé Porte de la Chapelle, dans le nord de Paris. Elle dénonce « une traque des réfugiés » organisée « depuis peu par la police » aux alentours de la structure. Cette « ingérence négative » de l’Etat a, selon elle, abouti à « piéger » les migrants.

« Ce centre ne peut pas être un modèle. Utopia 56 annonce sa sortie du dispositif et va intensifier son aide aux migrants dans la rue », déclare l’association, essentiellement composée de bénévoles très mobilisés. « Nous constatons que le traitement administratif des réfugiés dans ce centre n’a rien d’humanitaire » et « dévalorise les réfugiés », ajoute-t-elle.

(…) France TV Info

Italie : nouvel afflux "mystérieux" de migrants
Exercice de maths sur les migrants : les éditions Nathan retirent et remboursent le manuel de terminale

Commentaires

Accueil
Menu
X