Plein ecran

Voici comment les antifas agresseurs de «KungFuCop» lors des manifs ElKhomri ont été identifiés malgré leurs masques

19/09

«En mai 2016, en marge d’une manifestation contre la loi El Khomri, une voiture de police avait été incendiée avec 2 agents à bord. L’un d’entre eux, Kévin (surnommé “Kung Fu Cop”) avait ensuite été violenté à coups de barre de fer. 8 suspects comparaissent devant la justice à partir du 19 septembre 2017. Ils étaient cagoulés, masqués, comment ont-ils été finalement identifiés ? C’est une enquête exclusive de TF1 signée Georges Brenier et David Salmon»

Antifas démasqués :
– Un anarchiste basque de 31 ans a été trahi par sa casquette bicolore, ses lunettes de soleil rouges, sa queue de cheval blonde et ses grains de beauté
– Une Américaine transgenre étudiante en philosophie a été trahie par ses tatouages et son manteau noir retrouvé en perquisition
– Un étudiant en sociologie de 23 ans, fils de bonne famille, descendant de l’écrivain Georges Bernanos, a été trahi par son caleçon rose fuchsia et ses cernes prononcés sous ses yeux
– Un ingénieur en informatique de 37 ans, ancien scoot, petit fils de militaire, a été trahi par ses baskets rouges et blanches et sa barbe façon “bouc”. C’est l’homme à la barre de fer.
– 2 casseurs manquent à l’appel : l’auteur d’un coup de pied dans le pare-brise et un étudiant suisse de 28 ans soupçonné d’avoir jeté le fumigène qui a mis le feu au véhicule. Ce dernier fait l’objet d’un mandat d’arrêt international.


Vidéo intégrale de l’agression :

Allemagne : l'AfD cible les migrants et l'islam à l'approche des élections
Terrorisme : début des travaux pour le mur à 20 millions d'euros protégeant la tour Eiffel (Màj)

Commentaires

Accueil
Menu
X