Plein ecran

Finkielkraut : « Le mal totalitaire découle de la certitude d’appartenir au camp du Bien »

15/09

C’est un débat comme on n’en fait plus: vigoureux, mais loyal. Une querelle féconde qui permet d’aller au-delà de la surface des choses. Les philosophes et amis Alain Finkielkraut et Élisabeth de Fontenay ont choisi la forme épistolaire pour aborder tous les sujets qui fâchent: la gauche, la droite, le progrès, l’islam, le féminisme. L’auteur du Silence des bêtes a poussé l’académicien dans ses retranchements. Elle a bien fait car elle lui a ainsi permis de tirer le meilleur de lui-même. Alain Finkielkraut y laisse apparaître une pensée mesurée très éloignée des caricatures médiatiques. Sa sensibilité affleure à chaque page.

Les deux philosophes Alain Finkielkraut et Élisabeth de Fontenay, amis depuis de nombreuses années, se querellent dans le livre « En terrain miné » (éditions Stock).

Commentaires

X