Plein ecran

Toulouse : des passants agressés par un homme aux cris de « Allah Akbar », 7 blessés dont 3 policiers (MàJ)

J-7

15/09/17

Violences volontaires, dont certaines sur des personnes dépositaires de l’autorité publique, outrages, menaces : l’individu qui a agressé des passants et des policiers ce mercredi après-midi sur l’avenue Frédéric-Estèbe, à Toulouse, est bel et bien « connu des forces de l’ordre et des services de la justice ». En tout, seize mentions, dont plusieurs condamnations, apparaissent sur son fichier de traitement des antécédents judiciaires (TAJ), sans faire pour autant faire l’objet d’une quelconque fiche S.

L’homme qui a roué de coups sans raison apparente un père de famille et ses enfants, en hurlant « Allah Akbar », avant de s’en prendre dans les mêmes conditions aux agents de l’unité d’intervention de la compagnie de sécurité et d’intervention (UI-CSI), a d’abord été transporté à l’hôpital pour que les équipes médicales lui prodiguent des soins au nez avant d’être ramené au commissariat central.

(…) La Dépêche


13/09/17

Un individu qui agressait des passants avenue Frederic-Estebe, dans le quartier des Minimes à Toulouse, s’est retourné contre trois policiers qui intervenaient pour le contrôler.

En criant « Allah akbar », l’homme s’est jeté sur les trois fonctionnaires qui ont pris des coups mais sont parvenus à maîtriser l’individu. Cet homme a été arrêté. Les trois policiers qui sont intervenus ont été blessés par des coups de pied et de poing. Avant l’intervention des policiers, quatre passants ont également reçu des coups.

« On était en train de discuter et il nous a sautés dessus. Il s’est d’abord pris à mon fils puis il a tabassé ma fille. On a couru… », raconte ce père de famille, qui peine à trouver ses mots.

Pour une raison encore inconnue, l’individu né en 1975, s’en est pris à plusieurs passants en les rouant de coups et en hurlant « Allah Akbar ». Prises de panique, les victimes ont réussi à prendre la tangente pour rejoindre le boulevard des Minimes et alerter une patrouille de la compagnie de sécurité et d’intervention (CSI) de Toulouse. Les fonctionnaires n’ont eu à faire que quelques mètres pour tomber sur l’homme surexcité. Lors de l’interpellation, très musclée, l’individu a continué à crier « Allah Akbar ».

Trois policiers ont été blessés au tibia, à l’épaule ou encore aux cervicales. Dépêchés sur place, les sapeurs-pompiers de la Haute-Garonne les ont pris en charge. Quatre civils ont également été blessés par l’agresseur présumé. Deux d’entre eux ont été transportés à l’hôpital de Toulouse-Rangueil. On ne sait pas encore sur quel établissement de soins les fonctionnaires blessés ont été évacués.

(…) La Dépêche

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X