Plein ecran

Un ministre de Manuel Valls a été « discrètement écarté du pouvoir » après s’être fait voler sa CB par une prostituée

10/09

Le journaliste d’investigation Jean-Marie Pontaut assure que, sous le gouvernement Valls, un ministre a été écarté du pouvoir après qu’une prostitué à mis la main sur sa carte bleue.

La prostitution et la politique, une affaire qui remonte à la nuit des temps. Et qui perdure. Dans son livre « Sous les jupes de la Ve » paru aux éditions Tallandier, le journaliste d’investigation et ex-rédacteur en chef du Point et de l’Express Jean-Marie Pontaut livre les dessous de la prostitution dans la vie politique française. Dans une vidéo diffusée sur la page Facebook de France Inter, il dévoile dans une vidéo une anecdote surprenante survenue au cours de l’ère Valls entre 2014 et 2016, lorsque le socialiste était Premier ministre.

« Sous le gouvernement Valls, un ministre a porté plainte parce qu’on lui a volé sa carte bleue, relate le journaliste. Il y a une procédure et ils identifient la personne car elle a payé des PV avec la carte. Il s’agit d’une jeune femme. Elle est arrêtée et raconte qu’elle a piqué sa quand il était sous la douche. » Lorsque l’activité de la femme en question est démasquée, l’homme tente d’étouffer l’affaire, en vain. « Evidemment, il a voulu retirer sa plainte mais c’était trop tard, poursuit Jean-Marie Pontaut. Elle a été jugée très discrètement, et lui a été très discrètement écarté. »

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X