Plein ecran

Jean-Sébastien Ferjou : «Pierre Bergé dans son aspect politique ou moral n’était pas un personnage respectable»

09/09

Jean-Sébastien Ferjou (Directeur de la publication d’Alantico.fr) : «Pierre Bergé dans son aspect politique ou moral n’était pas un personnage respectable»
– LCI, 8 septembre 2017, 17h47

Voir aussi : L’homme d’affaires Pierre Bergé est décédé

«Pierre Bergé n’est pas un personnage consensuel. On peut avoir beaucoup de respect pour le parcours avec Yves Saint-Laurent et sa capacité à avoir construit un groupe dans l’industrie du luxe, il a eu une vraie importance culturelle en France. En revanche, le Pierre Bergé dernière incarnation, le Pierre Bergé qui au moment des débats sur le Mariage Pour Tous et notamment sur l’adoption des enfants ou la GPA, disait sa fameuse phrase “On peut tout aussi bien vendre sa force de travail quand on est un ouvrier que son ventre quand on est une femme”, non, moi c’est une vision que je ne trouverai jamais consensuelle ! La marchandisation des corps, non, pour moi ça ne peut pas être un sujet consensuel, d’autant que Pierre Bergé se montrait assez violent dans sa manière de faire, parce qu’il menaçait les autres y compris de violence, ou se réjouissait de la mort de ses adversaires. Donc, je pense qu’on peut avoir tout le respect du monde, et j’en ai vraiment pour ce qu’il a fait par ailleurs, ça n’empêche pas que sur cet aspect politique ou moral, là non c’est pas un personnage consensuel ni même respectable de mon point de vue

Ouragan Irma : "C'est la guerre civile à Saint-Martin. "Dehors les Blancs" crient des gangs de pilleurs"
Réformes. Macron à Athènes : «Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes»

Commentaires

Accueil
Menu
X