Plein ecran

A Alger, «au fond, on ne veut pas des Chinois»

07/09

Les commerçants chinois du quartier de Bab Ezzouar désertent peu à peu la capitale algérienne. A la méfiance, aux altercations et à l’isolement s’ajoutent désormais les difficultés économiques dues à la chute du cours du pétrole.

(…) Libération

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X