Plein ecran

Rimini (Italie) : viol d’une Polonaise, un réfugié congolais, un Nigérian et deux Marocains interpellés (Màj)

05/09

05/09/2017

Un réfugié congolais ayant l’autorisation de rester en Italie pour raisons humanitaires a été interpellé ce dimanche à bord d’un train par la police. Il est le dernier d’une bande de quatre jeunes hommes soupçonnés d’avoir violé une touriste polonaise sur une plage, battu son compagnon et violé une Péruvienne une heure plus tard à peine dans la même ville italienne de Rimini, ont déclaré les autorités.


04/09/2017

L’homme, identifié comme Guerlin Butungu, 20 ans, était le seul adulte parmi les quatre suspects en état d’arrestation dans cette brutale affaire qui a déclenché des appels en Pologne à la peine de mort pour les coupables et alimenté un sentiment anti-migrant déjà grandissant en Italie. […]

ABC News


Guerlin Butungu est soupçonné d’être à la tête du gang qui a violé une Polonaise. La police a arrêté un homme de 20 ans originaire d’Afrique de l’Ouest, soupçonné d’avoir participé à deux viols collectifs dans la station touristique de Rimini (Italie), viols qui ont contribué à accroître l’hostilité envers l’immigration.

Guerlin Butungu portait un couteau lorsqu’il a été arrêté dans un train à la gare de Rimini. Le réfugié, qui est arrivé en Italie il y a deux ans, aurait tenté de fuir vers la France.

La police a déclaré qu’ils pensaient qu’il est le chef d’une bande de quatre personnes – un Nigérian de 16 ans et deux frères marocains de 15 et 17 ans nés en Italie – qui ont violé une Polonaise sur une plage de Rimini dans la nuit du 25 août après avoir battu son mari.

The Times (Traduction FDS).


En Pologne, le ministre-adjoint à la Justice réclame la peine de mort pour les quatre migrants qui ont violé la jeune touriste polonaise à Rimini, en Italie.

Wiadomości


Un jeune couple de touristes polonais a été soumis à une « attaque brutale et bestiale » par quatre migrants africains sur une plage à Rimini, en Italie.

Les jeunes gens de 26 ans se promenaient pour leur dernière soirée dans cet endroit touristique quand ils ont été approchés par quatre individus.

Le jeune homme a été tabassé jusqu’à perdre connaissance par le gang, ils ont ensuite violé à de multiples reprises sa partenaire devant lui.

Les deux ont également été volés.

Les autorités italiennes ont décrit l’attaque comme « brutale et bestiale » et ont appelé le public «à coopérer avec les forces de police en informant de tous les éléments susceptibles d’être utilisés dans l’enquête».

« S’ils attrapent les auteurs, la prison n’est pas suffisante », a commenté Matteo Salvini, chef de la Ligue du Nord – réitérant ses appels pour que les migrants coupables de viols ou d’agressions sexuelles soient chimiquement castrés.

Wiadomości

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X