Plein ecran

Île-de-France : « Les six abattoirs agréés pour l’Aïd el-Kébir ne répondent qu’à 15% de la demande »

Sep
2017

C’est le constat du vice-président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech lors de sa venue à l’abattoir temporaire le temps de l’Aïd, à Montereau, un des six ouverts en Ile-de-France pour cette fête. Il interpelle les pouvoirs publics.

De ce vendredi à dimanche, les musulmans fêtent l’Aïd el Adha au cours duquel chaque famille doit sacrifier un mouton. En Ile-de-France, seulement six abattoirs sont agréés pour l’occasion. Trois sites pérennes (Meaux, Jossigny en Seine-et-Marne, Ezanville dans le Val d’Oise) et trois autres temporaires (Montereau en Seine-et-Marne, Sarcelles dans le Val-d’Oise et La Courneuve en Seine-Saint-Denis). Mais aucun dans l’Essonne, les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne, les Yvelines et Paris. «C’est insuffisant pour les musulmans d’Ile-de-France qui sont plus d’un million», lance Hassan Moussaoui, président du CRCM Ile-de-France Est.

« On estime le besoin d’abattage de moutons en Ile-de-France à 100 000 ou 120 000. Or ces six sites ne répondent qu’à 15% de la demande », déplore Anouar Kbibech, vice-président du conseil français du culte musulman (CCM), en visite à l’abattoir Kissi de Montereau-Fault-Yonne, ce vendredi après-midi.

(…) Le Parisien

Marseille : un ex-principal de collège fait débat en dénonçant "l'emprise" de l'islamisme dans les collèges
Sondage : 52% des Britanniques estiment que "l'islam constitue une menace pour l'Occident"

Commentaires

Accueil
Menu