Plein ecran

Terrorisme : comment faire face aux déséquilibrés qui veulent imiter Daech ?

Août
2017

L’Europe subit une vague d’attaques perpétrées par des déséquilibrés : terroristes de Daech ou malades? Dans ce cas, comment faire face à ce défi? Un psychiatre s’alarme.

Coup sur coup, Bruxelles, vendredi, vers 20 heures. Puis Buckingham Palace, à Londres, une heure et demie plus tard. A chaque fois, le même scénario. Un homme armé d’un couteau en Belgique, d’un sabre à Londres, se jette vers des forces de l’ordre en criant « Allah Akbar ». Le premier a été abattu. Le second immobilisé et incarcéré. Dans les deux cas, la justice locale a ouvert des enquêtes pour terrorisme. S’agit-il d’agents de Daech? D’individus programmés pour passer à l’action de façon quasi simultanée dans deux capitales européennes? Ou apprendra-t-on dans les jours qui viennent que les deux hommes souffraient de troubles mentaux, comme cela a été le cas en France, à Marseille et en Seine-et-Marne? Une litanie d’actes de déséquilibrés qui a conduit le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, à tirer le signal d’alarme en souhaitant « mobiliser l’ensemble des hôpitaux psychiatriques, des psychiatres libéraux, de manière à essayer de parer à cette menace terroriste individuelle ». La déclaration a aussitôt fait bondir la plupart des organisations professionnelles de santé, dénonçant le « mélange des genres » et en appelant « au secret médical »…

(…) Le JDD

Au Canada, la chasse aux plaques d'immatriculation offensantes est lancée
Gap (05) : une épidémie de gale à la paroisse Saint-Arnoux qui accueillait des migrants mineurs

Commentaires

Accueil
Menu
X