Plein ecran

Europe : Emmanuel Macron déclenche une violente crise diplomatique avec la Pologne (Màj)

Août
2017

Emmanuel Macron a vivement critiqué le refus du gouvernement polonais de durcir la directive sur le travail détaché.


La tension monte entre la France et la Pologne. Emmanuel Macron a très vivement critiqué le gouvernement polonais, vendredi 25 août, condamnant son refus de durcir la directive sur le travail détaché. Il s’agit d’« une nouvelle erreur » de Varsovie qui, selon le président français, se met « en marge » de l’Europe sur « de nombreux sujets ».

« La Pologne n’est en rien ce qui définit le cap de l’Europe », a-t-il lancé lors d’un point de presse à Varna (Bulgarie) au côté du président bulgare, Roumen Radev au dernier jour d’une tournée en Europe de l’Est où il espérait rallier des soutiens à une réforme de la directive sur le travail détaché. « Le peuple polonais mérite mieux que cela », a-t-il ajouté en réponse à la position adoptée par la première ministre souverainiste, Beata Szydlo.

Mais la réponse aux attaques de M. Macron a été cinglante du côté de Varsovie. « Peut-être, ses déclarations arrogantes sont-elles dues à son manque d’expérience et de pratique politique, ce que j’observe avec compréhension, mais j’attends qu’il rattrape rapidement ces lacunes et qu’il soit à l’avenir plus réservé », a lancé la première ministre polonaise Mme Szydlo au site wpolityce.pl.

Dans une première réaction, le chef de la diplomatie polonaise Witold Waszczykowski, qui s’exprimait à Varsovie à l’issue d’une rencontre avec ses homologues roumain et turc, a ironisé en soulignant que la Pologne n’était pas « isolée ». « J’ai à mes côtés les ministres des Affaires étrangères de la Turquie et de la Roumanie, et il y a peu j’ai dit au revoir au secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg. La Pologne ne s’isole pas et n’est pas isolée », a-t-il déclaré, ajoutant : M. Macron « ne sait pas ce qui se passe dans notre partie de l’Europe ».

Le Monde


Voir aussi :
Médias polonais : «Macron tente désespérement d’enrayer sa chute de popularité en s’attaquant aux Polonais» (27/08/17)
Benjamin Amar (CGT) sur le clash Macron/Szydlo : «Il faut dire à Macron qu’un Président à l’étranger, c’est pas Tintin en Vadrouille !» (25/08/17)
La PM polonaise accuse Macron d’«antipathie» à l’égard des pays d’Europe centrale (24/06/17)
Macron veut des sanctions contre la Pologne et la Hongrie pour «non-respect des valeurs de l’UE» (28/04/17)

Trappes (78) : trois Marocains radicalisés expulsés de France
Finlande : des entreprises vont cesser le travail pour protester contre la politique pro-migrants du gouvernement

Commentaires

Accueil
Menu