Plein ecran

Attaque au couteau à la tour Eiffel : Mamaye D., schizophrène et djihadiste

Août
2017

L’assaillant de la tour Eiffel cumule pathologies et radicalisme.

Il est de ces profils hybrides qui laissent perplexes justice et enquêteurs. Et qui, par leur parcours, posent avec acuité la question de l’influence des thèses djihadistes sur les personnalités psychiquement fragiles.

Le 5 août, peu avant minuit, Mamaye D., 18 ans, se rend au pied de la tour Eiffel, bouscule un agent de sécurité, franchit un portique puis brandit un couteau aux cris de « Allahou akbar ». Mis en joue par des militaires, il obtempère et se couche à terre. Le monument sera évacué par sécurité. Mais en garde à vue, il apparaît vite que Mamaye D., arrivé de Mauritanie en 2010 avec sa famille, souffre de longue date de problèmes psychiatriques. Suivi depuis l’enfance, il a multiplié les séjours dans des hôpitaux spécialisés et les incidents violents.

(…)

Le Parisien

Merci à patriote

"Islam, religion de paix...éternelle !" : la une de Charlie Hebdo sur l'attentat de Barcelone
Des Maltais se mobilisent pour ravitailler le C-Star de "Defend Europe", toujours bloqué par le gouvernement

Commentaires

Accueil
Menu
X