Plein ecran

Italie: la justice soupçonne Médecins Sans Frontière d’avoir récupéré illégalement des migrants près de la Libye

07/08

La justice italienne soupçonne Médecins Sans Frontière (MSF) d’avoir joué un rôle dans le sauvetage des migrants en mer Méditerranée. MSF s’est dit prêt à coopérer avec la justice italienne.

MSF aurait joué un rôle dans le sauvetage de migrants au large de la Libye. C’est en tout cas ce que pense la justice italienne, puisqu’elle enquête depuis mercredi sur les interventions de l’Organisation non gouvernementale (ONG).

L’Italie est soumise à la pression pour gérer les nouveaux arrivants, car environ 600 000 migrants l’ont atteint par mer depuis l’Afrique du Nord depuis 2014. L’immigration est devenue une question politique puissante avant les élections du printemps 2018.

Dans une interview à la presse samedi, Luigi Di Maio, qui devrait mener le mouvement populiste 5 étoiles, lors du vote de l’année prochaine, a appelé à « un arrêt immédiat du service de taxi maritime ». 5 étoiles dispose d’une légère avance sur le Parti démocratique au pouvoir dans les sondages.

Rome a demandé à huit ONG de signer un code de conduite pour le sud de la Méditerranée, y compris une demande qu’ils portent un policier armé à bord de leurs bateaux.

Le ministre italien de l’Intérieur, Marco Minniti, a exhorté les quatre ONG qui n’ont pas signé le document à le faire.

« Ceux qui ne signent pas, ne pourront pas faire partie du système de sauvetage de l’Italie, mais personne ne remet en question le droit de la mer et les traités internationaux », a-t-il déclaré lors d’une interview avec un journal italien.

Ouest-France

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X