Plein ecran

APL : 50.000 bénéficiaires ne toucheront plus aucune aide au logement

30/07

C’est ce qu’on appelle un effet de seuil. Avec la baisse de 5 euros des aides au logement, de nombreux bénéficiaires touchant jusqu’alors entre 15 et 19 euros par mois vont sortir du dispositif. Et perdre ainsi jusqu’à 228 euros par an.

La baisse annoncée de 5 euros des aides au logement pour tous les bénéficiaires va en réalité priver plusieurs dizaines de milliers de personnes de toute allocation. La faute à un effet de seuil. En effet, depuis janvier 2007, si l’aide est inférieure à 15 euros, elle n’est plus versée au bénéficiaire. Autrement dit, avec le coup de rabot général annoncé, tous ceux qui touchent aujourd’hui entre 15 et 19 euros sortiront tout simplement des dispositifs.

D’après les derniers chiffres de la CNAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales) datant de décembre 2016, ce seront près de 50.000 bénéficiaires qui ne toucheront donc plus aucune aide au logement. Et pour cause, 20.224 bénéficiaires de l’Aide Personnalisée au Logement (APL) perçoivent aujourd’hui entre 15 et 19 euros par mois, à l’instar des 8.415 bénéficiaires d’Allocation de Logement à caractère Familiale (ALF) et des 19.757 pour l’Allocation de Logement à caractère Social (ALS).

Pour eux donc, la mesure décidée par l’actuel gouvernement ne se traduira pas par une simple baisse de 60 euros par an mais par la disparition totale de leurs allocations. Soit jusqu’à 228 euros par an et par bénéficiaire.

Le gouvernement en avait-il conscience en annonçant ce coup de rabot général? Une chose est sûre en terme d’économies budgétaires, la sortie de ces 50.000 bénéficiaires ne pèse pas très lourd (environ 11 millions d’euros en moins sur un budget global de 18 milliards), mais elle risque en revanche d’alimenter encore un peu plus la polémique.

finance.yahoo

Merci à Chocolemur

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X