Plein ecran

L’État planche sur la privatisation de Roissy CDG et Orly

26/07

Depuis un mois, le ministère de l’Économie étudie plusieurs scénarios pour vendre tout ou partie de Paris Aéroport. Une décision est attendue à la rentrée.

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, souhaite vendre 10 milliards d’euros de participations publiques dans les entreprises. Celle dans Paris Aéroport, dont l’État détient 50,6%, est en première ligne. Lorsqu’il était à Bercy, Emmanuel Macron avait déjà tenté la privatisation du gestionnaire de Roissy-CDG et Orly après celles des aéroports de Toulouse, Nice et Lyon.

Ces dernières semaines, tous les représentants et dirigeants des entreprises intéressées par une privatisation de Paris Aéroport ont fait le tour des interlocuteurs au gouvernement et à l’Elysée. Les « retours sont très clairs, explique l’un d’entre eux, l’entreprise sera privatisée ». « Cela ne fait aucun doute » ajoute un autre.

Selon plusieurs sources, depuis début juillet, le ministère de l’Économie planche sur différents scénarios de vente totale ou partielle. Et les échanges avec l’Elysée sont permanents. « Personne ne parle officiellement d’une privatisation mais ils étudient tout en profondeur et demandent beaucoup d’informations à l’entreprise« , justifie l’une d’elles. Un travail juridique et financier qui va conduire l’administration à se doter de banques conseil et d’avocats. Pour les choisir, un appel d’offres devrait être lancé dans les prochaines semaines. […]

bfmbusiness

Merci à patriote

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X