Plein ecran

« Nous sommes envahis ! » : en Sicile, un maire refuse l’installation de migrants sur sa commune

Juil
2017

L’Italie n’arrive plus à faire face à l’afflux de migrants secourus en mer Méditerranée. Alors que le Sud de l’Italie et la Sicile sont particulièrement touchés, une partie de la population, ainsi que des maires, s’insurgent contre les autorités.

Dans les montagnes des Nébrodes, au nord de la Sicile, la crise migratoire inquiète la population et ses édiles. «Nous sommes envahis, submergés», s’est écrié Vincenzo Lionetto Civa, maire de Castell’Umberto, petite ville de 3 200 habitants, à la tête d’une fronde de pas moins de 45 édiles siciliens.

C’est l’affectation d’un hôtel vacant de la localité à l’hébergement de migrants qui a mis le feu aux poudres. Ce 17 juillet, le maire s’est opposé à l’installation d’un groupe électrogène pour alimenter les migrants en électricité, mettant en avant des problèmes de sécurité.

RT

Marlène Schiappa (Secrétaire d'Etat Egalité Homme-Femme) refuse de dire si elle a écrit des livres érotiques
Jean-Dominique Merchet : le recadrage médiatique du général de Villiers, «une faute politique majeure»

Commentaires

Accueil
Menu