Please disable your adblock and script blockers to view this page.
Plein ecran

« Refuser toute mentalité de chien battu ou d’esclave », le message du chef d’état-major des armées sur Facebook

J-6

Quelques heures seulement après avoir été recadré publiquement par Emmanuel Macron, le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers a laissé un message ambigu sur sa page Facebook officielle. Il sera reçu vendredi prochain à l’Elysée.

La page Facebook officielle du général de Villiers.

« Confiance, confiance encore, confiance toujours!« . Dans son article intitulé « Pensées du Terrain. Lettres à un jeune engagé”, le général Pierre de Villiers prodigue ses conseils à un jeune venant de s’engager dans l’armée. Le chef d’Etat major des armées a pris l’habitude de publier régulièrement ce genre de lettres destinés aux jeunes recrues de l’armée. Le chef d’état-major des armées livre ses recommandations, fort de toute une carrière dans l’armée française. Ce message Facebook qui vient ponctuer une semaine de dissensions.

Evoquant d’abord la figure du général Charles Delestraint, héros de la Résistance, premier chef de l’armée secrète, De Villiers enjoint dans son message à « refuser toute mentalité de chien battu ou d’esclave.  » Il poursuit ensuite, exhortant son lecteur à ne pas endosser de responsabilités seul : « Choisissons donc d’agir comme si tout dépendait de nous, mais sachons reconnaître que tel n’est pas le cas.  » Difficile de ne pas y percevoir une critique voilée à l’encontre d’Emmanuel Macron, qui, lors de son recadrage jeudi soir, avait rappelé son statut de chef des armées.

De Villiers semble justement se faire l’écho du « Je suis votre chef », prononcé jeudi soir par le président de la République. Il insiste sur la nécessité de « la vraie confiance en soi » qui « réconcilie en soi et en l’autre.  » Une confiance qu’il estime capitale au bon fonctionnement des armées, réclamant une action conjointe entre chef et subordonnés : « La confiance dans le subordonné, est, particulièrement, féconde (…) Comme chef d’état-major des armées, je mesure chaque jour davantage à quel point je suis dépendant de l’action de chacune et de chacun d’entre vous. Seul, je ne peux rien. Ensemble, rien n’est impossible!  » Le Général De Villiers conclut enfin sa lettre par une recommandation : « Méfiez-vous de la confiance aveugle. Parce que tout le monde a ses insuffisances, personne ne mérite d’être aveuglément suivi (…) Elle doit être nourrie jour après jour, pour faire naître l’obéissance active, là où l’adhésion l’emporte sur la contrainte.  » […]

Le JDD

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X