Plein ecran

Hongrie : accusé d’antisémitisme pour ses affiches anti-Soros, Orban reçoit le soutien du PM israélien Netanyahu

11/07

aneLe ministère israélien des Affaires étrangères a publié aujourd’hui un communiqué dans lequel il critique les initiatives du milliardaire américain George Soros et soutient la position de la Hongrie qui accuse le mécène d’être un ennemi de l’Etat.

George Soros, un Hongrois d’origine juive, finance de nombreuses associations humanitaires comme Human Rights Watch et des initiatives démocratiques, comme la création de l’Université d’Europe centrale (CEU) à Budapest.

Le gouvernement conservateur du premier ministre hongrois Viktor Orban a dénoncé à plusieurs reprises les positions des organisations financées par George Soros qu’il estime contraires à sa politique migratoire.

Alors que le premier ministre Benjamin Netanyahu doit effectuer une visite en Hongrie, un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a estimé que les critiques hongroises contre Soros étaient légitimes car ce dernier « tente continuellement d’affaiblir les gouvernements israéliens démocratiquement élus ».

Selon les autorités israéliennes, George Soros et les institutions qu’il finance « diffament l’Etat juif et cherchent à nier son droit à se défendre lui-même ». Israël apprécie peu les prises de positions d’Human Rights Watch sur la politique menée par les autorités israéliennes dans les territoires occupés de Cisjordanie et à l’égard des Palestiniens.

Le Figaro

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X