Plein ecran

Champs-Élysées : l’assaillant islamiste fiché S, Adam Lofti Djaziri, avait une autorisation de détention d’arme (MàJ)

20/06


Sophie Neumayer est en direct de Levallois-Perret, devant les bureaux de la DGSI. Elle revient sur les différents points de l’enquête qui font polémique autour de l’assaillant des Champs-Élysées.



Il était lourdement armé. Mort en lançant son véhicule sur un fourgon de gendarmes mobiles lundi après-midi sur les Champs-Elysées, Adam Djaziri transportait un véritable arsenal, dont nous nous sommes procurés une photo. La police a sorti de la voiture accidentée un fusil d’assaut, deux pistolets automatiques, des chargeurs et deux bonbonnes de gaz. Fiché S pour «appartenance à la mouvance islamiste radicale» depuis 2015, cet homme de 31 ans disposait d’un permis de détention et de transport d’arme en tant que tireur sportif.

Le Parisien


Selon des informations recueillies par BFMTV, l’assaillant avait un permis de port d’arme et avaient déclaré trois armes aux autorités. Celles-ci étaient un Glock 9mm, un Sig Sauer 9mm, et une arme de type kalachnikov mais qui n’était pas de fabrication russe. Ce permis avait été délivré au titre de l’appartenance de l’individu à un club de tir sportif. Ces autorisations lui avaient été délivrées en 2015 et étaient valides jusqu’en 2020.

BFM TV



L’assaillant extirpé de sa voiture par les forces de l’ordre après qu’il a percuté un fourgon de gendarmerie.


Une voiture a délibérément foncé sur un véhicule de la gendarmerie ce lundi sur les Champs-Élysées, à Paris. Des armes -dont une Kalachnikov- des cartouches et une bonbonne de gaz ont été retrouvées, selon des informations de BFMTV. L’homme, qui est mort, était connu des services de renseignement.

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête après qu’un véhicule a délibérément percuté une camionnette de la gendarmerie sur le rond-point des Champs-Élysées ce lundi après-midi. Le conducteur, qui était âgé de 31 ans et fiché S, est mort, a annoncé Gérard Collomb. Lors d’un point presse, le ministre de l’Intérieur a évoqué « une tentative d’attentat« .

« Une nouvelle fois les forces de sécurité en France ont été visées », a-t-il déclaré.


Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X