Plein ecran

Élections municipales en Italie : la maire immigrationniste de Lampedusa a subi une lourde défaite

18/06

« Merci, vous avez éradiqué le cancer de Lampedusa », pouvait-on lire sur les murs  de plusieurs rues de la petite île peuplé de seulement 6 000 habitants après que les électeurs aient évincé la maire Giusi Nicolini.

La native de  Lampedusa a fini à la troisième place lors des élections municipales dimanche dernier en Italie, les habitants ont élu l’homme d’affaire Salvatore « Totò » Martello, qui a déclaré lors de la campagne qu’il « ne peut pas supporter que les migrants grouillent partout ».

Depuis son entrée en fonction en 2012, la maire sortante a transformé l’île en une porte d’entrée vers l’Europe, s’occupant du traitement des migrants pour permettre au centre d’accueil de Lampedusa d’abriter 700 demandeurs d’asile à la fois.

Nicolini, qui a utilisé son statut de personnage public pour promouvoir de manière répétée les frontières ouvertes et l’acceptation des migrants en Europe, a été récompensé il y a deux mois du Prix de la paix de l’UNESCO pour son «humanité sans bornes et son engagement inébranlable pour la gestion et l’intégration des réfugiés».

À la suite de la défaite de Nicolini, «les activistes conservateurs ont affiché avec joie des images modifiées représentant l’ancienne maire en immigrée illégale expulsée du pays et des memes affirmant qu’elle est une agent de George Soros», selon le Washington Post, qui décrivait le milliardaire hongrois comme «Le magnat que les théoriciens du complot accusent d’être derrière la vague d’immigration africaine en Europe « .

Il Giornale

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X