Please disable your adblock and script blockers to view this page.
Plein ecran

Législatives : ces candidats macronistes qui ont dérapé

02/06

La campagne des législatives risque d’être mouvementée pour le parti d’Emmanuel Macron, certains candidats de LREM ayant d’ores et déjà dérapé.

La loi sur la moralisation de la vie publique n’est pas encore enclenchée que les soucis pointent déjà le bout de leurs nez pour Emmanuel Macron et La République en marche. En effet, certains candidats macronistes, ont été ou sont encore soit impliqués dans des dossiers de justice pénale, soit mis en cause moralement.

Émilie Guérel, candidate LREM à La Seyne-sur-Mer est par exemple poursuivie pour fraude à l’assurance-maladie. Houmria Berrada, candidate dans la 2e circonscription du Nord, a été condamnée en mars 2011 à 8 mois de prison avec sursis pour faux et usage de faux. Elle avait présenté en 2010 un diplôme falsifié à l’école lilloise des avocats (IXAD). Véronique Avril, candidate REM de la 2e circonscription de Seine-Saint-Denis est accusée par Mediapart d’être une marchande de sommeil.

Nouveau cas difficile à gérer pour LREM, celui d’Olivier Serva. En 2012, le candidat en Guadeloupe qualifiait l’homosexualité « d’abomination ». La campagne s’annonce difficile à gérer.

L’Opinion


Voir aussi :
Richard Ferrand (candidat En Marche) visé par une enquête préliminaire du parquet de Brest
Véronique Avril (candidate En Marche) accusée d’avoir loué un logement insalubre à prix exorbitant
Houmria Berrada (candidate En Marche) a été condamnée pour falsification de diplôme
Stéphanie Jannin (candidate En Marche) visée par une enquête pour prise illégale d’intérêts
Romain Grau (candidat En Marche) visé par une enquête pour harcèlement moral
Olivier Serva (candidat En Marche) : «L’homosexualité est une abomination»
Olivier Véran (candidat En Marche) avait embauché sa soeur comme assistante parlementaire
Buon Tan (candidat En Marche) est visé par une enquête pour détournement de fonds
Yanis Khalifa (suppléant En Marche de Sira Sylla) accusé d’être un islamiste
Alain Brevet (suppléant En Marche d’Isia Khalfi) mis en examen pour agressions sexuelles dans un foyer de réfugiés

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X