Plein ecran

Sannois (95) : Moussa et ses complices jugés pour avoir enlevé et torturé une « balance »

Juin
2017

Cinq hommes sont jugés à partir de ce vendredi par la cour d’assises du Val-d’Oise pour avoir enlevé, séquestré et torturé un homme âgé de 30 ans à l’époque des faits, à Sannois. Le contexte serait celui de représailles ultra-violentes contre celui considéré comme « une balance », orchestrées par le principal accusé, Moussa F., 31 ans, soupçonné d’être « la terreur » du quartier.

Les faits remontent à l’été 2014. Dans la nuit du 4 au 5 août, vers 23 h 30, un témoin alerte la police en indiquant qu’un homme a été agressé puis contraint de monter dans une Mégane grise à Sannois, dans la cité des Carreaux. Une heure plus tard, un autre témoin signale le vol d’un camion frigorifique Iveco à Franconville, quittant les lieux précédé d’une Mégane similaire.

Les policiers font le lien et pistent le camion dans la nuit, le retrouvent puis se lancent dans une course-poursuite. Ils parviennent à bloquer le véhicule : le chauffeur s’échappe mais à l’arrière, ils découvrent deux suspects et un homme, entièrement nu, ensanglanté, le visage tuméfié, qui présente des traces de brûlures sur le corps.

En état de choc, il explique avoir été enlevé dans la cité lors d’une rencontre avec Moussa F. Après une brève discussion, il l’aurait frappé à la tête avant de lui asséner d’autres coups avec des complices, et le faire monter de force dans la Mégane. Encadré par deux hommes à l’arrière, il est de nouveau frappé, brûlé avec des cigarettes et l’allume-cigare, piqué avec un couteau, notamment au bas-ventre.

Ses agresseurs l’ont menacé, dit-il, de lui crever un œil avant de le transférer ensuite dans l’Iveco. Il y reçoit de nouveaux coups, certains portés avec une barre de fer, avant d’être déshabillé. Il aurait ensuite été promené nu et en sang, à travers la cité, exhibé par Moussa F. Ce dernier expliquant avoir fait trois ans de prison pour rien, à cause de la victime.

(…)

Le Parisien

Le Thillay (95) : Karim, 10 ans de prison pour avoir tué son compagnon d’errance
Caen (14) : Mourad refuse d'être contrôlé par une policière pendant le ramadan et la frappe avec sa ceinture (Màj : 6 mois ferme)

Commentaires

Accueil
Menu