Plein ecran

La Chapelle-Pajol : la déprime des signataires de la pétition, accusées d’encourager le racisme (MàJ)

Juin
2017

Les habitantes du quartier, victimes de harcèlement, avait alerté il y a deux semaines de leur quotidien dans ce quartier populaire du nord de Paris.

Accusations de racisme, récupération des politiques, témoignages contradictoires… Confrontées à de vives polémiques, les habitantes de la Chapelle-Pajol, qui ont signé la pétition pour dénoncer le harcèlement de rue dans leur quartier, ont le blues. « Nous avons très mal vécu les accusations qui nous ont été faites , confie une riveraine qui fait partie des premières signataires de la pétition et qui souhaite désormais garder l’anonymat. Nous nous sentons maudites. Être accusées de racisme, de discours «anti-migrants», c’est la double peine. Si nous vivons à cet endroit, c’est que nous aimons la mixité. Nous sommes d’origines multiples et nous n’avons pas envie d’habiter dans un quartier uniforme, blanc . Nous traiter de racistes et de menteuses, c’est vraiment affligeant. Le summum a été atteint lorsque certains médias se sont mis à parler de «panique identitaire». » Pourtant, regrette-t-elle, « nous avions fait attention aux choix de nos mots .

(…) Le Figaro

Attentat à Kaboul : Berlin suspend les expulsions de migrants vers l'Afghanistan
Ile-de-France. Logements sociaux, logements vides : l’offensive des élus PCF et du Front de gauche

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu