Plein ecran

Egypte : l’EI revendique l’attentat qui a fait 29 victimes coptes. MàJ : les victimes ont refusé de renier leur foi

27/05

Les terroristes ont ordonné aux chrétiens se rendant dans un monastère de descendre de l’autocar et d’abjurer leur foi, ont raconté les rescapés de l’attaque perpétrée vendredi en Egypte.

« Ils leur ont demandé de renier leur foi chrétienne, un à un, mais tous ont refusé« , lâche dans un souffle père Rashed.

Alors les hommes armés les ont froidement abattus, en leur tirant dans la tête. […]

« Avant d’être tués, la plupart des hommes ont été sortis de leur voiture, d’autres sont restés à bord de leur véhicule« , indique le père Hedra. « Ils semblerait qu’on les ait agenouillés. La plupart ont reçu une balle à l’arrière du crâne, dans la bouche ou à la gorge« .

« Ils ont fait descendre les hommes du bus, ont pris leur carte d’identité et l’or qu’ils avaient sur eux, leur alliance ou leurs bagues« , raconte aussi Maher Tawfik, venu du Caire soutenir sa famille. Sa nièce a survécu à l’attaque mais ni le mari ni la petite fille d’un an et demi de cette dernière. Puis « ils leur ont demandé de prononcer la profession de foi musulmane« , ajoute M. Tawfik. Avant d’exécuter ceux qui refusaient.

news.yahoo.


Par la voix de son agence de propagande Amaq, le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué samedi l’attaque du bus de pèlerins coptes qui a fait 29 morts et 25 blessés, dont de nombreux enfants, la veille dans le centre de l’Egypte.

«Un détachement de sécurité de l’EI a perpétré une attaque hier à Minya, visant un bus transportant des coptes», a déclaré l’EI.

« En l’espace de six mois, l’EI a mené quatre attaques de grande envergure contre les coptes sur le territoire égyptien, tuant approximativement 98 personnes et en blessant 189 autres» note Oded Berkowitz, directeur associé de Max Security.


Égypte : 28 morts dans un attentat contre un… par francetvinfo

Depuis trois jours, des Apache de l’armée égyptienne tournaient dans les airs au-dessus du Caire. Plusieurs ambassades étrangères avaient averti leurs ressortissants d’être prudents: des menaces d’attentats terroristes prises très au sérieux par les autorités avaient été diffusées pour le week-end de l’Ascension. Dans des vidéos de propagande diffusées sur le compte Twitter du mouvement Sawaed Misr, plus connu sous le nom d’Hasm, branche radicalisée des Frères musulmans, les militants y revendiquaient, caméras embarquées à l’appui, des assassinats récents dans la capitale et invitaient la population à se tenir éloignée de la police et des militaires, leur cible favorite.

Mais le danger est finalement venu d’ailleurs. Dans la matinée de vendredi, une dizaine d’hommes masqués portant «des uniformes ressemblant à ceux des militaires», selon les témoins sur place, ont ouvert le feu sur les occupants de deux autocars et une camionnette dans la province d’al-Minya. […]
Pourtant le déroulé de l’attaque reste imprécis. Alors que les autorités égyptiennes évoquent une fusillade perpétrée depuis des 4 × 4, sur place des témoins parlent plus volontiers de militants déguisés en militaires mimant un contrôle de papiers d’identité à un checkpoint avant d’exécuter les passagers. Une information confirmée par l’évêque Anba Makarios d’al-Minya: «Ils sont montés dans les bus et ont tiré à bout portant», assure-t-il.

En réaction, les forces égyptiennes ont frappé, vendredi, des camps d’entraînement djihadistes, a annoncé le président égyptien dans la soirée. La télévision d’Etat a précisé que six attaques, menées par l’aviation égyptienne, avaient visé des «camps d’entraînement terroristes» dans la ville de Derna, à l’est de la Libye. […]

Le Figaro

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X