Plein ecran

Morrissey, natif de Manchester : « Les politiciens disent qu’ils n’ont pas peur mais ce ne sont jamais eux les victimes »

Mai
2017

Morrissey est une icône emblématique du rock britannique, chanteur du groupe The Smiths et natif de Manchester, réagit à l’attentat islamiste survenu lundi soir à Manchester.

Au moment où je fête mon anniversaire à Manchester les nouvelles de l’attentat du Manchester Arena tombent. Ma colère est monumentale.
Pourquoi cela s’arrêterait-il ?
Theresa May déclare que ces attaques « ne nous briseront pas », mais elle vit elle-même dans une bulle à l’épreuve des balles et sait qu’elle n’aura à identifier personne aujourd’hui dans une morgue de Manchester. De plus ses mots signifient que la tragédie ne la « brisera pas », ni elle ni sa politique sur l’immigration. Les jeunes gens de Manchester sont déjà brisés – merci quand même Theresa. Sadiq Khan déclare « Londres est unie avec Manchester » mais ne condamne pas l’EI-qui a revendiqué l’attaque. La Reine reçoit des louanges absurdes pour ses « mots forts » contre l’attaque, mais ne pense pas à annuler la garden party à Buckingham Palace-laquelle ne souffre d’aucune critique dans la Grande Bretagne de la presse libre. Le maire de Manchester Andy Burnham déclare que l’attaque est l’oeuvre d’un extrêmiste. De quel extrême parle-t-il ? Un lapin ?
Dans cette Grande Bretagne moderne tout le monde semble pétrifié et n’ose dire officiellement ce que nous disons tous en privé. Les politiciens nous disent qu’ils n’ont pas peur, mais eux ne sont jamais les victimes. Il est facile de ne pas avoir peur quand on est protégé de la ligne de combat. Le peuple lui n’a pas cette protection.

Immigration : la Libye demande de l'aide à l'Italie
Paris : la mairie avoue avoir fait évacuer les migrants de La Chapelle pour plaire au Comité olympique

Commentaires

Accueil
Menu
X