Plein ecran

Pologne : plutôt des sanctions que des migrants

Mai
2017

VARSOVIE – La Pologne préfère subir des sanctions de l’UE que d’accueillir des demandeurs d’asile. Il est absolument certain que les quotas européens de migrants sont pires que toute sanction décidée par Bruxelles, a déclaré sur Radio 1 Mariusz Błaszczak (PiS), le ministre de l’Intérieur polonais.

« Souvenons-nous de ce qui s’est passé en Europe de l’Ouest. Souvenons-nous des attentats terroristes qui ont eu lieu dans les plus grands États de l’Union européenne. Souvenons-nous qu’ils [les pays de l’Europe de l’Ouest] ont eu au début des communautés musulmanes relativement petites, qui sont devenues depuis très importantes« , a-t-il prévenu.

[…]

Le mois prochain, la Commission pourrait décider des sanctions contre la Pologne, la Hongrie et la République tchèque. Le nouveau président français Emmanuel Macron avait également menacé la Pologne de sanctions. Celles-ci peuvent aller jusqu’à la privation du droit de vote au Conseil européen.

(Traduction Fdesouche)

Junge Freiheit

"Traitre", "vendu", "collabo" : Estrosi a passé un sale quart d'heure lors du bureau des Républicains
Montpellier : un couple roué de coups pour une pizza

Commentaires

Accueil
Menu
X