Plein ecran

Le Mans (72) : condamné à 21 ans de prison, il est libéré 1 an plus tard

13/05

Le 29 avril 2016, trois Manceaux comparaissent devant la cour d’Assises de Rennes. Le procès porte sur un meurtre commis dans le quartier Ronceray-Glonnières, au Mans, en 2013. Le commanditaire présumé écope de la condamnation la plus lourde. Vingt-et-un ans de réclusion pour cet homme aujourd’hui âgé de 27 ans.

Une lourde peine qui a pris fin brusquement jeudi. Un an seulement après sa condamnation, l’homme est à nouveau libre de ses faits et gestes. Il doit sa liberté à une simple mais regrettable erreur de procédure.

« Après le procès, le commanditaire présumé a interjeté appel. Puis il a fait des demandes de mise en liberté répétées. Pour l’une d’entre elles, le parquet n’a pas organisé l’audience à temps. La personne s’est alors retrouvée en détention arbitraire et il a fallu la libérer », explique Me Sandrine Soulard, avocate des frères et sœurs et de la maman de la victime.

(…)

La Maine Libre


La cour d’assises de Rennes a regardé mardi le parcours des trois accusés, jugés pour complicité dans le meurtre d’Hamid Ben Salam, tué par balles le 22 février 2013 dans le quartier des Glonnières au Mans.

Sofiane Djerboua a été le premier entendu par la Cour d’assises d’Ille-et-Vilaine. Il est le commanditaire présumé du meurtre d’Hamid Ben Salam, âgé de 37 ans alors qu’il a été tué. Une histoire de « carotte ». Autrement dit d’escroquerie dans le milieu de la drogue. Une dette de stup. On parle de 5 000 €. Mais c’est sans doute beaucoup plus.

(…)

Le Maine Libre

Les identitaires perturbent la vente aux enchères de cadenas au profit des migrants
François Bousquet : "S'il y a un hologramme, c'est Macron"

Commentaires

Accueil
Menu
X