Plein ecran

Estrosi demande l’exclusion des Républicains qui refusent de faire barrage au FN. (Màj : Boutin, Hostalier et Sens Commun en ligne de mire)

25/04

L’ex-maire de Nice, Christian Estrosi, réclame « l’exclusion définitive » des Républicains de Christine Boutin et Françoise Hostalier. La présidente d’honneur du Parti chrétien démocrate (PCD) et l’ancienne secrétaire d’État ont annoncé leur vote Front national au second tour face à Emmanuel Macron.

Dans une lettre ouverte à Laurent Wauquiez, François Baroin et Christian Jacob, Christian Estrosi demande également « d’engager une procédure d’exclusion » des membres de Sens Commun. Le collectif, proche de la Manif pour tous, a refusé de choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour.

Le Figaro


« Tous ceux qui ne feront pas le choix très clair de faire voter pour ne pas faire barrage à Marine Le Pen doivent être exclus », a déclaré au Monde Christian Estrosi, président Les Républicains (LR) de la région Provence – Alpes – Côte d’Azur.

Jacques Chirac a défini en 1988 une ligne infranchissable : les accords avec le Front national. Madame Boutin a dit qu’elle soutiendrait Mme Le Pen, qu’en est-il du Parti chrétien-démocrate qui appartient à la famille des Républicains ? François Baroin reste dans le flou alors que François Fillon lui-même, Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et désormais Nicolas Sarkozy [qui doit s’exprimer prochainement dans une tribune] appellent à voter pour Emmanuel Macron ?

Le patron de la droite sur la Côte d’Azur estime « qu’il n’est pas concevable de laisser s’installer la moindre porosité avec le Front national. Nous risquons d’avoir un second tour difficile aux législatives, les risques de triangulaire sont importants. Il est important que nous soyons très clairs pendant la présidentielle pour que des retraits républicains puissent s’opérer ».

Le Monde

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X