Plein ecran

Suède : Des féministes quittent les banlieues dominées par les « fondamentalistes »

03/04

Les féministes qui ont lancé le débat sur l’insécurité à laquelle sont confrontées les femmes dans le secteur de Järva abandonnent maintenant elles-mêmes ces quartiers dominés par les hommes. La social-démocrate Nalin Pekgül évite le centre de Tensta [banlieue nord de Stockholm] […] et l’ancienne adhérente du Parti de gauche Zeliha Dagli a déménagé de Husby [autre banlieue de Stockholm] pour s’installer au centre-ville [de Stockholm]. […]

« Plus on en débat, plus on attire l’attention sur ces questions, et plus les vrais fondamentalistes deviennent enragés », affirme l’ancienne députée social-démocrate Nalin Pekgül.
Elle a vécu à Tensta plus de 30 ans et elle a décrit à plusieurs reprises comment les religieux fondamentalistes se sont créé une place croissante dans ce secteur et comment a diminué la place des femmes dans l’espace public. […]

L’ancienne adhérente du Parti de gauche Zeliha Dagli, qui a fondé le réseau « Féminisme de banlieue», a peint en détail un tableau similaire de la région de Järva où la police autoproclamée des mœurs a pris une importance croissante et tente de contrôler les femmes. Selon elle, les féministes sont devenues suspectes dans ces quartiers.

Peut-on dire que vous avez baissé les bras ?
– « Dans un sens oui, mais ce n’est pas entièrement vrai. Je suis optimiste parce que je sais que de nombreuses personnes sont intéressées par ces questions. Si la confiance s’installe à nouveau, alors je peux revenir demain […] », déclare Zeliha Dagli.

(Traduction Fdesouche)

SVT

Bonne Dégaine

Commentaires

X