Please disable your adblock and script blockers to view this page.
Plein ecran

Togo : une campagne de sensibilisation à l’hygiène publique crée la polémique

01/04

Afin de combattre la défécation à l’air libre, le gouvernement togolais a lancé une campagne de sensibilisation. L’affiche érigée dans les rues togolaises a créé la polémique, notamment sur les réseaux sociaux. D’une simplicité monstre et on ne peut plus claire, l’affiche n’a pas été du gout de certains Togolais, qui n’ont pas manqué de le faire savoir.

Le gouvernement togolais, en partenariat avec le Conseil de Concertation pour l’Assainissement de base au Togo (CCABT), la Water Supply and Sanitation Collaborative Council (WSSCC) et la Croix rouge, a récemment lancé une campagne de sensibilisation sur l’hygiène publique. La campagne concerne plus particulièrement la « défécation à l’air libre » comme on peut le lire sur l’affiche. Si le sujet est sérieux, l’affiche quant à elle a fait l’objet de vives critiques.

En effet, l’on peut voir sur l’affiche une personne faire ses besoins en plein air. Mais l’objet qui a déchaîné les passions ce sont surtout les excréments. La taille, la couleur, la quantité, etc. tout a été passé en revue. Si aller à la selle est un besoin naturel exécuté par tous, il ne fait nul doute que personne n’a envie de voir des excréments en taille géante placardés un peu partout dans son pays. Entre rires, et choc, les internautes, togolais ou pas, n’ont pas manqué de commenter cette affiche de sensibilisation.

Certains internautes sont allés jusqu’à contacter les autorités compétentes pour demander le retrait de ladite affiche. Bien entendu, il n’est pas question pour les Togolais de minimiser le sujet, bien au contraire. Ce qu’une majorité critique c’est bien le choix fait par les différents partenaires, de montrer clairement un acte qu’on réalise normalement dans la plus grande intimité.

Au Togo, comme dans beaucoup d’autres pays d’Afrique, la défécation à l’air libre est une pratique très répandue. Particulièrement dans les milieux ruraux. Si elle pose un problème en relation avec la propreté de la ville, elle participe également à la propagation de maladies. « 10 enfants de moins de 5 ans meurent chaque heure au Togo parce qu’ils mangent sans le savoir leurs propres cacas, ou celui des autres » peut-on lire sur l’affiche. Mais qui fait ça et pourquoi ?

Se soulager en plein air ne résulte pas nécessairement de l’envie des personnes de s’adonner à cette action par pur plaisir. Il est certain que ces personnes aimeraient faire leurs besoins dans un espace adapté et sans avoir à s’inquiéter du regard des autres. En outre, le problème derrière la défécation à l’air libre c’est un manque de structures sanitaires adéquates. Sans accès aux infrastructures sanitaires dans les lieux publics, ni de toilettes convenables dans leurs propres habitations, certains Togolais sont contraints d’utiliser la nature comme des latrines géantes. Or, ce problème n’est pas posé dans l’affiche de la Croix rouge togolaise. C’est en tout cas ce que déplorent plusieurs Togolais. En effet, la campagne semble pointer un doigt accusateur envers les « déféqueurs publics ». Agacé, un internaute ira même jusqu’à fustiger les « montreurs de femmes chieuses ». […]

Africa Post News

Merci à Erwinn

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X