Plein ecran

Macron à Marseille : « Les Algériens, Marocains, Tunisiens, Maliens,… je vois des Français » (Màj)

Avr
2017

À trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle, le candidat d’En marche !, Emmanuel Macron, a tenu ce samedi à Marseille un grand meeting de campagne. Dès le début de son intervention et à plusieurs reprises, il a tenu des propos très violents contre le Front national.

« Être patriote ce n’est pas le FN, le repli sur soi et la haine, qui conduira à la guerre civile !« 

« Il faut chasser le parti du mépris et ceux qui nous font honte. Sortons-les !« , a-t-il asséné. Et d’user ensuite d’une anaphore [Ndlr : figure de style qui consiste à répéter en début de phrase les mêmes mots] pour marteler sa définition du patriotisme.


Togo : une campagne de sensibilisation à l’hygiène publique crée la polémique
Alain Finkielkraut : "Macron, c'est la liquidation de tout ce qui est solide, la libération de tous les flux"

Commentaires

Accueil
Menu
X