Plein ecran

Le président de l’UE Jean Claude Juncker souhaite que le Brexit fasse mal au Royaume-Uni afin de servir d’exemple

J-5

Le président de la Commission européenne a déclaré dans un entretien accordé au journal allemand Bild am Sonntag que la Grande-Bretagne serait désormais traitée comme un « pays tiers » (ndlr : pays hors de l’UE) suite au Brexit et que le divorce serait tellement pénible pour elle que cela dissuadera à l’avenir les autres pays de vouloir quitter un jour le bloc européen.

Jean-Claude Juncker a également affirmé que Marine Le Pen ne deviendrait pas la future présidente de la république française et que la relation de l’Union européenne avec le président Donald Trump est « quelque chose proche du divorce ».

S’exprimant au sujet du prochain 60 ème anniversaire de l’UE, Mr Juncker a déclaré « L’Union européenne survivra à Marine Le Pen car elle ne sera pas élue présidente ».

« Et même si elle l’était, cela ne signifierait pas la fin du projet européen. Mais cela abîmerait certainement l’embarcation. J’espère donc que les forces pro-européennes gagneront en France ».

« Le fait que le président américain se félicite de la décision de l’UK d’avoir quitté l’UE et qu’il encourage les autres pays à faire de même est un phénomène sans précédent. Nous devons préserver avec les Etats-Unis un dialogue intensif ».

« Les 27 autres pays membres constateront que l’exemple du Royaume-Uni d’avoir quitté l’UE était une mauvaise idée » a-t-il déclaré au Bild am Sonntag.

Enfin, suite aux élections néerlandaises, il a également demandé à tous les Européens de résister à la montée du populisme qui traverse le continent. « Si tout le monde reste confortablement assis dans son fauteuil alors que les populistes eux vont de l’avant, ils auront toujours une marche d’avance » a-t-il dit.

Traduction FDS de Breitbart

Commentaires

X