Please disable your adblock and script blockers to view this page.
Plein ecran

Une éminente médecin britannique préconise d’autoriser l’avortement en fonction du sexe

20/03

Les femmes devraient pouvoir avorter pour le seul motif que leur enfant à naître est du « mauvais » sexe, a déclaré une éminente spécialiste des questions éthiques de l’Association médicale britannique [BMA].

Dans un entretien très provocateur avec The Mail on Sunday, le professeur Wendy Savage a demandé que la loi interdisant de tels avortements soit abandonnée.
Ses commentaires vont faire des vagues, le professeur Savage étant une personnalité influente au sein du Comité d’éthique médicale de la BMA qui comprend 18 membres.

Elle a également suscité une controverse aujourd’hui en disant que les femmes devraient pouvoir avorter à n’importe quel stade de la grossesse – même lorsque l’enfant à naître est assez développé pour survivre à l’extérieur de l’utérus

Ses commentaires controversés arrivent au moment où des inquiétudes se manifestent à propos de parents britanniques recherchant des avortements fondés sur le sexe des bébés – ce qui a conduit certains hôpitaux NHS [service public de santé] à refuser de donner aux futurs parents cette information. Le professeur Savage a déclaré que le fait de ne pas dire aux parents le sexe de leurs bébés était « scandaleux ».

[…] le député conservateur Mark Field a déclaré : « Proposer que les femmes devraient pouvoir se faire avorter pour la seule raison que les bébés sont soit des garçons ou, ce qui est un cas beaucoup plus fréquent, des filles, est tout à fait odieux. »

«Que quelqu’un comme Wendy Savage avec ses positions extrémistes se trouve au cœur de la BMA est un signe très inquiétant. La majorité des gens dans ce pays, même ceux qui soutiennent l’avortement, pensent que l’avortement sélectif, cela va trop loin.»

[…]

(Traduction Fdesouche)

Daily Mail

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X