L’or à 6 000 $

Que se passerait-il si le pire des scénarios advenait effectivement ? Si la marée de liquidité qui n’en finit plus de sortir des coffres la Fed finissait pas inonder le monde ? Si le dollar – suivi par toutes les monnaies – s’effondrait ? Si l’hyperinflation finissait par l’emporter ?

La seule solution, vous la connaissez, tient un mot : l’or. Quand tout coule, la seule arche de Noé, c’est la relique barbare. Évidemment, si nous avons raison – même en partie seulement – le métal jaune devrait flamber. Il grimpe depuis plusieurs semaines déjà, atteignant même 1 165 $ au moment où j’écris. Et ce grand mouvement de hausse pourrait n’être qu’à ses débuts.

Mais les États pourraient interdire la possession d’or aux particuliers. Les États-Unis avaient déjà dû recourir à ce genre d’expédients dans les années 30 pour empêcher une flambée hors de tout contrôle de l’or. Une interdiction – qui excluait évidemment les bijoux – qui n’a été levée qu’en 1975. Si les banques centrales se décidaient à mettre en place une telle solution extrême, le cours de l’or au marché noir atteindraient des sommets que nous n’osons même pas imaginer.


Suite et commentaires sur Fortune

Commentaires (0)