Plein ecran

« Affaire Théo ». Said Taghmaoui : «Ça peut découler sur une guerre civile»

Fév
2017

L’acteur franco-maroco-américain Said Taghmaoui, qui a grandi à Aulnay-sous-Bois parle de l’affaire de Théo, un jeune homme de la banlieue parisienne.

Dans un entretien à Yabiladi au sujet de son rôle dans le film «Wonder Woman», nous avons évoqué avec lui ses débuts dans le cinéma, notamment dans le film «La Haine» et le parallèle avec la flambée de violence à Aulnay-sous-Bois, suite au viol de Théo par des policiers. «Ça peut découler sur une guerre civile», finit-il par lâcher.

Il n’hésite pas à pointer du doigt «cette politique étrange qui a créé beaucoup de dommages collatéraux en France». Selon l’acteur franco-marocain, rien n’a changé à part la peinture sur les murs, plus de 20 ans après la sortie du film qui a marqué toute une génération. Un film qui relatait déjà l’urgence dans les quartiers populaires et le délitement du lien social. Questionné sur l’avenir de cette jeunesse, il témoigne du même malaise :

«Qu’est-ce que je pourrais dire à mon petit frère ? Va-t-en ? Si tu veux réussir, pars ? Car tu ne vas rien faire là-bas, car les dés sont pipés d’avance ? Car c’est une mascarade, car tu n’as pas les mêmes droits à l’avance, car il y a beaucoup de racisme… »

Il termine néanmoins l’entretien sur une note de sagesse, recommandant aux jeunes issus de même milieu que lui de se battre avec les armes du savoir pour réussir et faire preuve d’abnégation face aux obstacles que constituent leurs origines en France. «La culture est la meilleure des armes», rappelle-t-il. Et d’ajouter que la résilience a été indispensable pour atteindre ses objectifs.

yabiladi

Quelques-unes de ses déclarations :

Votre avis sur le PJD [parti islamiste] au pouvoir ?

Formidable ! Je suis très content de tout ça. Mais attention, je ne vis pas ici et ma réalité est différente. Je ne connais pas leur programme ni les attentes des Marocains, mais tout ce que je sais, c’est que quand un peuple élit quelqu’un, il faut aussi l’écouter.

femmesdumaroc

La Haine est un film qui avait anticipé la crise identitaire que connaît la France…

Oui, le ratage de l’intégration en France y est pour beaucoup. Le manque d’amour, le manque de respect, le manque d’égalité des chances, tout ce qui constitue les principes républicains est responsable de cela. À force de dire aux gens qu’ils sont des Français inférieurs, ils le deviennent… Avec «Je suis Charlie», on nous a quand même demandé, aux musulmans de nous désolidariser des terroristes. Encore une occasion ratée de nous réunir. Comment nous demander une chose pareille ? Comme si un musulman était à la limite du terrorisme. Est-ce qu’on a demandé aux chrétiens de se désolidariser de tous les fous de l’histoire ?

Qu’est-ce qui pourrait sauver la France ?

Les immigrés de France !

leseco.ma

Canjuers (83) : des étudiants en manœuvre chez les militaires
Nigel Farage aux Conservateurs américains : "2016 n'était qu'un début !" (Màj)

Commentaires

Accueil
Menu
X